Agenda

Retrouvez toutes les manifestations de Mauzé-sur-le-Mignonse_module_calendrier_97 - style=default - background=
<<   201611<201710 novembre 2017 >201712   >>201811
l m m j v s d
    1 2 3 4 5
/component/allevents/display/event/default/178-21e-festival-de-l-aventure-individuelle
6
21e Festival de l’aventure individuelle
lundi 6 novembre 2017
/component/allevents/display/event/default/178-21e-festival-de-l-aventure-individuelle
7
21e Festival de l’aventure individuelle
lundi 6 novembre 2017
/component/allevents/display/event/default/178-21e-festival-de-l-aventure-individuelle
8
21e Festival de l’aventure individuelle
lundi 6 novembre 2017
/component/allevents/display/event/default/178-21e-festival-de-l-aventure-individuelle
9
21e Festival de l’aventure individuelle
lundi 6 novembre 2017
/component/allevents/display/event/default/178-21e-festival-de-l-aventure-individuelle
10
21e Festival de l’aventure individuelle
lundi 6 novembre 2017
/component/allevents/display/listevents/2017/11/11?modid=97
11
21e Festival de l’aventure individuelle
lundi 6 novembre 2017
Défilé du 11 novembre
samedi 11 novembre 2017
/component/allevents/display/event/default/178-21e-festival-de-l-aventure-individuelle
12
21e Festival de l’aventure individuelle
lundi 6 novembre 2017
13 14 15 16 17 /component/allevents/display/event/default/180-foyer-rural-du-petit-breuil-poule-au-pot
18
Foyer rural du Petit Breuil – Poule au Pot
samedi 18 novembre 2017
19
20 21 22 23 24 /component/allevents/display/event/default/181-usm-loto
25
USM – Loto
samedi 25 novembre 2017
/component/allevents/display/event/default/182-association-de-parents-d-eleves-bourse-aux-jouets
26
Association de parents d’élèves – Bourse aux jouets
dimanche 26 novembre 2017
27 28 29 30      
97201711

Jeunesse

Les écoles

Maternelle Hamilton

ecole-maternelle

Le « Pavillon Hamilton » était une solide et majestueuse maison de belles pierres de taille qui, malheureusement, a été rasée en 1977 pour être remplacée par l’actuelle école maternelle éponyme.

Origine

La Société d’Histoire Locale a retrouvé un acte de 1599 concernant ce lieu. Mais c’est en 1794 que le sieur Pierre Bazile entreprit la construction de la maison qui fut vendue inachevée cinq ans plus tard. D’héritage en héritage, la maison échoit à Marthe-Marie, Alice, Constance de WINTER, fille de baron, propriétaire depuis 1873 de la demeure.

La demoiselle épouse Charles, James, Hans HAMILTON, sujet britannique, né à Sligo en Irlande, et vice-consul à La Rochelle. Le mariage fut célébré à Mauzé le 3 novembre 1908 : la mariée a trente et un ans et le marié, quarante-deux ans.


Portraits 

Madame Hamilton était d’une allure frêle, mais toujours souriante. Monsieur était grand et maigre, les épaules tombantes. A contrario, son visage, au teint cireux, était sans expression et ne laissait jamais transparaître le moindre sourire. Ses tenues vestimentaires semblaient identiques : pantalon de golf, grandes chaussettes, souliers marron, un éternel imperméable couleur du temps passé et, bien sûr, l’inséparable parapluie…c’était vraiment l’Anglais impénétrable !

Passionné de botanique, le couple possédait également une propriété au Magnereau.

Monsieur Hamilton mourut le 20 février 1942, l’enterrement eut lieu deux jours après. De religion protestante, il devait être inhumé dans sa propriété, mais la tombe n’étant pas prête, il fut provisoirement enterré dans le cimetière communal. Un an plus tard, madame Hamilton expirait le 23 mars 1943 et repose désormais auprès de son époux, dans le petit cimetière de la commune. Le ménage n’eut pas d’enfants. Seul un lointain héritier, officier britannique, parent du défunt, fut retrouvé et les hommes d’affaires furent chargés de la vente de tous les biens Hamilton.

Naissance d’une école

Le domaine du Magnereau fut acheté par l’Etat. La Commune, le 29 mars 1946, fit l’acquisition, par adjudication pour la somme de 350.000 francs du « Pavillon » où elle installa des classes provisoires, une partie de la maison servant de logement de fonction à monsieur Gauthier, instituteur. L’école de garçons y fut installée en août 1948, le maire de l’époque étant Louis Giraud. Le pavillon fut détruit en 1977. Le 19 décembre 1977, deux avenants pour les travaux de construction de l’école maternelle sont présentés au conseil, et le 8 septembre 1978, une cantine pour les écoles maternelles et primaires est envisagée. Les hauts murs d’autrefois ont disparu et l’on peut voir, à la place de cette belle maison, austère et silencieuse, l’école maternelle qui porte le nom de cette famille, résonnant de rires d’enfants qui s’ébrouent, insouciants, à l’ombre des grands arbres, entre la route de Prin et la rue …du Pavillon !

Elémentaire Jean-Monnet

ecole-elementaire

Avant 1962

le « groupe scolaire » est défini ainsi :

  • 4 classes primaires de garçons dont 3 sont installées route de Jouet, dans les actuelles salles de réunion de la mairie et 1 dans le bâtiment Hamilton,
  • 4 classes primaires de filles toutes installées à gauche de la mairie,
  • 2 classes maternelles également installées à gauche de la mairie (la classe des plus petits était surnommée « l’Asile »…)

1962

Construction des bâtiments de l’actuelle école Jean-Monnet mais pour créer un C.E.G. (Collège d’Enseignement Général), sous l’impulsion de messieurs Louis Giraud, maire, Octave Thibault, conseiller général, Pierre Guérin, Industriel et fondateur de l’entreprise éponyme. Le financement est assuré par la commune de Mauzé et une subvention de l’Etat.

1963

Ouverture de 6 classes dans le C.E.G. dès le 1er janvier. La direction est confiée à Monsieur Frappé, aidé par son épouse qui est institutrice à l’école primaire des garçons. Il y a un internat et un restaurant géré par la commune. Les 3 classes primaires de garçons qui se trouvaient près de la mairie sont rapatriées dans les nouveaux bâtiments du C.E.G.

1964

Les besoins de classes pour le C.E.G. augmentant, 2 des 3 classes primaires de garçons installées l’année précédente dans ces nouveaux locaux vont rejoindre la classe primaire qui se trouve depuis plusieurs années dans le pavillon Hamilton.

1969

Toutes les classes du C.E.G. sont utilisées et il manque des classes…le conseil municipal décide au mois de mars de construire 4 classes préfabriquées le long de la route de Prin. Ces préfabriqués étaient prévus pour une durée de 7 ans, après avoir abrité l’Harmonie municipale, le club du 3ème âge et du matériel du Comité des Fêtes, ils seront démolis en…2000 !

1972

Pour améliorer les conditions d’accueil des élèves du C.E.G., il est décidé de créer un nouvel ensemble qui deviendra l’actuel Collège René Caillié et dont le financement est assuré par la Commune complété par une subvention du Conseil Général.

1973

La rentrée des classes s’effectue dans le nouveau C.E.G. 4 classes demeurent encore dans le bâtiment de 1962 : l’internat est fermé (il ne restait que 15 internes suite à la mise en place des transports scolaires).

1975

les classes de primaires des garçons se déplacent encore une fois, 1 reste à Hamilton et les 3 autres vont dans les préfabriqués qui abritent pour la première fois 1 classe de perfectionnement. La nationalisation du C.E.G. le transforme en C.E.S. (Collège d’Enseignement Secondaire).

1977

Ouverture de 4 classes maternelles dans les nouveaux bâtiments de Hamilton ainsi que d’un restaurant scolaire.

1978

La gestion du C.E.S. est confiée au SIVOM (Syndicat Intercommunal à Vocations Multiples). La commune cherche alors à rassembler filles et garçons dans une unité pédagogique. 6 nouvelles classes viennent agrandir le C.E.S. : financement de la commune et subvention du Conseil Général.

1981

Septembre réunit les 2 écoles primaires filles et garçons dans les mêmes locaux, mais avec 2 directeurs distincts.

1990

Construction dans la cour du primaire, près du petit gymnase, d’une classe de musique et d’une salle de garderie.

Collège René Caillié

Pour en savoir plus vous pouvez cliquer ci-dessous pour accéder au site internet du collège René Caillié.

http://etab.ac-poitiers.fr/coll-mauze/